Les forums du Sanctum

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  
Pages: [1]   En bas

Auteur Sujet: Demi-Dieu  (Lu 1474 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Rendar

  • Modérateur Global
  • Plume experte
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2275
  • Maître des Knights of Justice
    • Rendar
Demi-Dieu
« le: 27 août 2011 à 17:11:37 »

Bonjour.

Une petite nouvelle sans prétention, juste parceque les Spaces Marines me manquaient...

Bonne lecture.

Rendar

++

Le crépuscule était éternel sur ce monde déjà désolé avant que la guerre ne s’y invite. Des siècles d’industrialisation galopante avaient réduits l’écosystème à néant. Les lambeaux d’atmosphère étaient un brouillard perpétuel obscurcissant le ciel et forçant les habitants à vivre jour et nuit harnachés d’un masque anti-pollution.

N’étaient les énormes gisements de Prometheum et de Baradium, cette planète aurait été laissée à la merci des mers de lave et des tempêtes de cendre. Mais ces richesses, qui avaient sauvé cette planète de l’abandon, allaient également lui apporter la mort. Nul ne savait pourquoi l’insurrection avait éclaté. Certains arguaient l’allégeance de la caste ferronière à de sombres Dieux, d’autres l’envie et la cupidité du conseil dirigeant désirant vendre leur production au plus offrant plutôt que de se la voir emmenée par l’Impérium pour contribution de la planète à une guerre éternelle.

Les Knights of Justice avaient répondus à l’appel à l’aide du Gouverneur - envoyé peu avant que ce dernier soit exécuté par le concile des révoltés – et étaient descendus depuis les cieux ne cherchant aucune explication à la révolte, ne promettant aucune clémence et s’abattant sans pitié sur les habitants se dressant contre eux que ces derniers soient armés ou non.

Alors que les guerriers Space Marines placés sous les ordres du Capitaine Jag’Fell écrasaient  facilement l’insurrection malgré des adversaires très bien armés et bénéficiant parfois de technologies non standardisée issues des laboratoires de recherche du Mechanicum de la capitale, la progression était par endroit plus difficile. Tombés dans une embuscade tendue par plusieurs centaines de révoltés, les sept membres de l’escouade Cligal avaient étés laissés pour mort dans l’épave brûlante de leurs Rhino et n’avaient plus donnés signe de vie depuis dix heures.

C’est sur une étendue désolée surnommée ‘Le champ de lave’ que reposaient les corps de ces frères guerriers et la carcasse de leur véhicule. Vu du ciel, l’endroit ressemblait à une immense dalle de basalte anthracite nervurée de veines écarlates. En effet, en raison des nombreuses secousses telluriques de la région, le sol s’était fragmenté et des rivières de magma coulaient librement.

Malgré l’aspect inhospitalier de l’endroit, les agresseurs des soldats impériaux avaient établis un campement autour de l’épave, commençant à piller ce qui pouvait l’être et achevant leurs blessés. Sur ce monde, la moindre blessure signifiait la mort tant l’air était pollué de bactéries mortelles et de poisons issus de l’exploitation métallurgique, le concept même de médecin leur était étranger.

Ddajen Koor, le chef tacitement désigné des insurgés dans ce secteur était ravi de leur victoire contre l’escouade Astartes. Depuis tout petit on lui apprenait à craindre les anges de l’Empereur comme étant des guerriers indestructibles et sanctifiés par une partie de la puissance de l’Empereur-Dieu. Ils les avaient pourtant tués, certes non sans de lourdes pertes mais cela prouvait à ses camarades encore un peu plus que l’Empereur n’était pas une divinité et qu’ils n’avaient pas à le craindre. Il rôdait autour des cadavres de six Knights of Justice traînés et rassemblés pour être dépouillés.

Vêtu d’un exosquelette destiné aux travailleurs des mines, sa carrure, déjà conséquente comme nombres d’habitants de ce monde, était sensiblement élargie et, au bout de ses gantelets de terra-formation dépassait un arsenal non négligeable dont la fonction était de broyer, brûler, fissurer ou faire exploser la roche des sous-sols.

Koor ne pouvait cependant pas nier que ces êtres étendus devant lui étaient d’une taille et d’une musculature exceptionnelle. Et leur armement l’était tout autant, même si ses troupes d’insurgés préféraient faire usage d’armes thermiques, le contact avait été inévitable et les immenses épées tronçonneuses et autres pistolets bolter avaient prouvés leur sinistre réputation lors de l’affrontement.

Absorbé dans ses réflexions et assourdi par le vacarme incessant provenant du camp et du constant craquement des roches soumis aux assauts de la lave, Ddajen Koor ne vit ni n’entendit que, dans l’épave du Rhino, quelque chose bougeait encore. Aux commandes lors de la destruction du véhicule, le Mystril Cligal s’était retrouvé coincé dans le compartiment du pilote dont la porte s’était bloquée et œuvrait depuis, le plus discrètement possible, à se dégager des débris. Armé d’une torche à fusion prise dans le nécessaire de première réparation, il avait découpé méthodiquement le verrou magnétique déformé par le choc. Ses efforts étaient à deux doigts de payer, grâce à sa force surhumaine améliorée par son armure, il poussait de toute sa puissance sur la lourde porte blindée en vue de l’ouvrir malgré les lourds décombres qui en condamnaient l’accès.

La porte céda enfin et Ddajen ne put ignorer plus longtemps le vacarme provenant du Rhino détruit. Se retournant, il fut saisi d’un instant de peur irrépressible. Sortant de nulle part se dressait à quelques dizaines de mètres de lui une immense silhouette caparaçonnée de gris et de noir. Ses optiques rougeoyantes se reflétaient dans la poussière volcanique baignant toute sa tête casquée d’un halo couleur sang. Sa main gauche, engoncée dans un imposant gantelet était parcourue d’éclairs bleus révélant de nombreux sceaux de pureté et faisant briller l’Aquila d’argent gravé sur son plastron. Dans sa main droite, une énorme masse se balançait au bout d’une chaine, de la fumée d’encens s’échappant des trous creusés entre les piques acérées.

Les réflexes du rebelles lui revinrent en un battement de cœur alors qui l’adrénaline affluait soudainement dans ses vaisseaux sanguins. Hurlant un cri d’alarme, il se jeta en avant, activant les deux redoutables lance-flammes de son exo-armure. Le Space Marine jeta sur lui un regard dénué de toute humanité et s’attarda une fraction de seconde sur la vision des corps de ses frères étalés à ses pieds. Les Cathars du chapitre des Knights of Justice étaient des spécialistes du combat rapproché et Cligal ne possédait aucune arme de tir, méprisant ce qui l’empêchait de combattre son ennemi le plus près possible. Hurlant de rage, il s’élança à la rencontre de Koor en faisant tournoyer sa masse-encensoir.

La distance entre les deux adversaires diminuait rapidement et Ddajen, un intense sourire aux lèvres, leva les bras pour déchaîner sur le sergent Cligal une véritable tempête de feu. Le prometheum de son arme était enrichie avec des accélérateurs redoutables et la température du jet de flamme autant que son pouvoir adhésif n’avaient nul égal dans tout l’Impérium. Durant de nombreuses secondes, le jet de feu donna l’impression qu’un nouveau volcan venait d’entrer en éruption sur la plaine. Ddajen Koor en ressenti lui-même l’immense chaleur, sa peau se craquelant et certains câbles de son armure, pourtant conçus pour résister à des températures extrêmes, commençaient à fondre.

Nul ne pouvait survivre à un tel déchaînement de feu et ce ne fut que lorsque ses réservoir furent vide que le rebelle décrispa son doigt de la détente. A ses pieds gisait la forme imposante du Space Marine, parcourue de flammes. Le rush de stimulants artificiels automatiquement diffusés par son exo-armure le laissa tremblant. Pris d’un fou rire irrépressible, il avait l’air d’un dément au milieu de la plaine désolée et cru à une hallucination lorsque le Space Marine commença à se redresser difficilement.

Un rugissement inhumain s’échappa depuis le voxcodeur du guerrier impérial. La dernière chose que vit Ddajen Koor fut la vision d’horreur d’un demi Dieu hurlant, indestructible et auréolé de flammes s’élançant vers lui.
IP archivée

Atorgael

  • Administrateur
  • Plume de Maître
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3617
  • Administrateur
    • Le Sanctum
Re : Demi-Dieu
« Réponse #1 le: 06 septembre 2011 à 15:59:05 »

L'avis général sur ce texte est : à retravailler.

Des phrases trop longues et mal construites (trop d'enchainements, pas de respiration)
Des tournures et expressions à revoir.
Une organisation de l'action à restructurer - Le début est trop long avant que l'action ne commence et ça manque d'impact. Il aurait, par exemple mieux valu commencer par voir le Rhino fumant, partir sur la plaine, explorer la planète, expliquer la situations politique pour revenir à la bande de rebelle et à son chef. Et finir sur l'action en elle-même.

Voila, j'ai tout lu  :D ;)
IP archivée

Rendar

  • Modérateur Global
  • Plume experte
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2275
  • Maître des Knights of Justice
    • Rendar
Re : Re : Demi-Dieu
« Réponse #2 le: 06 septembre 2011 à 16:53:30 »

L'avis général sur ce texte est : à retravailler.

J’te l’avais dit hein ?

Au niveau de l’idée, de l’atmosphère toussa ?

Des phrases trop longues et mal construites (trop d'enchainements, pas de respiration)
Des tournures et expressions à revoir.

Ouais, je reprends à zéro c’est ça que tu veux me dire mhhh ?

Il aurait, par exemple mieux valu commencer par voir le Rhino fumant, partir sur la plaine, explorer la planète, expliquer la situations politique pour revenir à la bande de rebelle et à son chef. Et finir sur l'action en elle-même.

L’idée n’est pas mauvaise, je vais tenter de me pencher là-dessus…


Merci de a lecture et de ton aide pertinente
IP archivée

Atorgael

  • Administrateur
  • Plume de Maître
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3617
  • Administrateur
    • Le Sanctum
Re : Demi-Dieu
« Réponse #3 le: 06 septembre 2011 à 17:52:26 »

Citer
Au niveau de l’idée, de l’atmosphère toussa ?

L'atmosphère est noyée dans tous les détails et informations que tu donnes au début, du coup ça n'a rien d'angoissant, oppressant, violent. En tout cas je n'ai pas été pris dans l'ambiance au début. La fin est un peu mieux mais encore une fois trop technique, ça manque de sentiments.

Exemple:
Citer
Le Space Marine jeta sur lui un regard dénué de toute humanité et s’attarda une fraction de seconde sur la vision des corps de ses frères étalés à ses pieds.

Bah non justement, il lui faut un regard humain, fut-il chargé de haine à la vue de ses frères tombés dont les corps ont été , profanés, outragés et désacralisés. Tu vois le truc.
Là c'est juste une machine à tuer qui sort du Rhino, on ne peut pas être en liaison affective avec le KoJ alors qu'on devrait pleurer ses frères comme lui et vouloir châtier les responsables.
C'est p-e un peu pousser mais sur un court texte il faut ressentir tout ça.

Il faut en faire une véritable créature divine pour venir faire mentir le rebelle.

Citer
Ouais, je reprends à zéro c’est ça que tu veux me dire mhhh ?

C'est l'idée oui  :)

Citer
Merci de a lecture et de ton aide pertinente
A ton service !
IP archivée

Rendar

  • Modérateur Global
  • Plume experte
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2275
  • Maître des Knights of Justice
    • Rendar
Re : Re : Demi-Dieu
« Réponse #4 le: 07 septembre 2011 à 10:07:37 »

En tout cas je n'ai pas été pris dans l'ambiance au début. La fin est un peu mieux mais encore une fois trop technique, ça manque de sentiments.

Je note ta remarque… Mais c’était justement le but en fait… Que ça soit ‘lisse’ au niveau des sentiments… La seule chose que je voulais faire ressortir du texte c’était la puissance et la volonté du Space Marine

Bah non justement, il lui faut un regard humain, fut-il chargé de haine à la vue de ses frères tombés dont les corps ont été , profanés, outragés et désacralisés. Tu vois le truc.

Un regard humain à travers les lentilles optiques d’un casque ? Vraiment ???

^^

Là c'est juste une machine à tuer qui sort du Rhino, on ne peut pas être en liaison affective avec le KoJ alors qu'on devrait pleurer ses frères comme lui et vouloir châtier les responsables.

Un cathar, à la base, c’est juste une machine à tuer… C’est le même principe que la compagnie noire un peu…

Il faut en faire une véritable créature divine pour venir faire mentir le rebelle.

Ca, je suis d’accord et ce n’est pas assez bien rendu… Voir, pas du tout !
IP archivée

Metatron

  • Modérateur Global
  • Plume experte
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1214
    • Au croisement de tous les plans, de toutes les dimensions, on trouve Conflux...
Re : Demi-Dieu
« Réponse #5 le: 07 septembre 2011 à 12:31:23 »

Je suis assez d'accord avec les remarques de Ator.

en lisant ton texte, j'ai eu l'impression de voir en action un super-robot indestructible.

Rendar

  • Modérateur Global
  • Plume experte
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2275
  • Maître des Knights of Justice
    • Rendar
Re : Re : Demi-Dieu
« Réponse #6 le: 07 septembre 2011 à 12:52:33 »

en lisant ton texte, j'ai eu l'impression de voir en action un super-robot indestructible.

En fait...

C'était le but...

 :-[

Mais apparement ça passe mal au niveau de l'écriture déjà donc c'est à revoir (mais je le savais avant de le poster, j'ai juste pas eu envie de me prendre la tête sur ce texte)
IP archivée

Atorgael

  • Administrateur
  • Plume de Maître
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3617
  • Administrateur
    • Le Sanctum
Re : Demi-Dieu
« Réponse #7 le: 07 septembre 2011 à 13:33:11 »

Citer
En fait...

C'était le but...

C'est bien dommage, on a en lu tellement des comme ça, et tu es capables de faire bien d'autres choses plus subtiles.
Mais c'est qu'à la base niveau écriture même en robot indestructible ça passe moyen.
 ;)
IP archivée

Rendar

  • Modérateur Global
  • Plume experte
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2275
  • Maître des Knights of Justice
    • Rendar
Re : Re : Demi-Dieu
« Réponse #8 le: 07 septembre 2011 à 14:06:36 »

Mais c'est qu'à la base niveau écriture même en robot indestructible ça passe moyen.
 ;)

Et BIM, prends toi ça dans la gueule...

 ;D
IP archivée

Atorgael

  • Administrateur
  • Plume de Maître
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3617
  • Administrateur
    • Le Sanctum
Re : Demi-Dieu
« Réponse #9 le: 07 septembre 2011 à 14:56:23 »

Moi, tu me demandes, je te réponds  :D

Autre chose ?  ;D
IP archivée

Rendar

  • Modérateur Global
  • Plume experte
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2275
  • Maître des Knights of Justice
    • Rendar
Re : Re : Demi-Dieu
« Réponse #10 le: 07 septembre 2011 à 15:15:53 »

Autre chose ?  ;D

Non, ça va aller merci, n'en jetez plus ^^
IP archivée
Pages: [1]   En haut