Les forums du Sanctum

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  
Pages: [1]   En bas

Auteur Sujet: Culte génestealer  (Lu 701 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

letargie

  • Toute petite plume
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3
Culte génestealer
« le: 26 Avril 2010 à 05:40:42 »

Bonjour, bonjour.
Je me décide enfin à poster mon premier texte, j'espère qu'il vous plaira.
C'est une aventure de mon chapitre dont je posterai l'index astarte plus tard.


Caetia IV :



Chapitre I : La chasse

   Il avançait silencieusement, suivant sa victime du regard, elle rentrait du travail, il savait ce qu'il allait lui faire. La nuit cachait la présence de Fendritz.  La femme se retourna, elle avait l'impression qu'on la poursuivait, elle accéléra le pas, coupant par le parc, elle était terrorisée, les rues de la capitale n'était pas sûre la nuit.
   Fendritz s'agrippa à un lampadaire, puis sauta derrière un muret lorsqu'elle se retourna.
       Il continua, passant d'une ombre à une autre, ses longues griffes rappaient un grillage, la femme eut un hoquet de surprise, il aimait leurs faire peurs pendant sa traque, puis Fendritz monta sur un autre lampadaire puis sur la statue de l'empereur qui se trouvait dans le parc,  il atterrit au sol devant la femme.
       Elle hurla de peur en le voyant. Il s'imaginait déjà lui arracher ses vêtements et commencer à la dévorer après s'être amusé.
       Elle s'enfuit, peine perdu, en trois bond Fendritz l'avait déjà doublé et lui barrait la route, elle hurla une dernière fois quand Fendritz fut attrapé à la gorge et plaqué contre le mur, un pistolet bolter devant le crâne.
   _Je t'ai enfin attrapé, trois jours que nous te chassons.
   Fendritz se débattait mais il pouvait rien faire, L'astarte le maintenait au sol, et les griffes de Frendritz ne pouvait déchiré l'armure d'adamantium. Le space marine reprit ses questions.
   _Ou se trouve votre cachette. Frendritz continuait de se débattre. Et arrête de gesticuler ou je t'arrache les bras.
   _Je ne parlerais jamais, si je meurt je retournerais à l'esprit de la ruche qui me donnera un nouveau corps. Cracha t-il.
   _Tu ne sais donc pas, il ne reste presque plus rien de ta misérable ruche et nos vaisseaux sont en train d'exterminé le reste.
   _Mensonge, vous essayé juste de me faire parler, je ne dirais rien.
   _Très bien donc tu vas mourir.
   Il pointa son pistolet sur l'hybride qui tentait tans bien que mal de se libéré l'astarte.
   _D'accord, d'accord, je vais vous dire où se trouve l'entrée de notre cachette mais libérez-moi. Il avait encore des sentiments humains telle que le plaisir ou le désire de survivre, il n'était pas connecté à l'esprit de la ruche.
   _Parfait.
   _L'entrée est dans un bâtiment, un entrepôt abandonné, près du spatioport. Le passage est sous des caisses.
   _C'est tous, dit l'astarte tous en levant la créature et en la collant au mur.
   _Non, non, c'est un réseau de tunnel très étendu, nous ne le surveillons pas.
   _Merci.
   Le space marine relâcha l'hybride génestealer, recula d'un pas et pressa la détente.
   _ Âme damnée, tu es libéré de se corps, puisse l'empereur te pardonner de tes pêchés.
   Un astarte apparût à côté de lui, près du rhino des arbitres qui les avaient accompagnés.
   _retournait au thunderhawk, appelez le connétable, dite-lui que nous avons trouvés le culte.
   _D'accord frère-sergent.
   _Et brûlez-moi ça.
   Il parti, l'astarte se tourna vers la femme, elle était en sanglot. L'emmena vers le rhino.
   _Sa va allez, pas d'inquiétude, vous voulez vous reposer.
   Elle fit signe que oui et l'astarte la confia aux juges.


Chapitre II : Le culte.

   

   Le thunderhawk Praetorian, se posa sur le spatioport, une trentaine de spaces marines en sortirent, ils sécurisèrent l'aire d'atterrissage. Le thunderhawk décolla laissant les astartes seules.
   _Soldats, fouillez les entrepôt par semi-escouade, n'oubliez pas, rapportez-moi tous passages suspects.
   Les hommes se dispersèrent, au bout d'une demi heure, le sergent Valerius venait de trouver quelque chose, Julius rejoignit son escouade, ils avaient trouvés une trappe avec un escalier.
   _Bon très bien , descendons pour voir de quoi il en retourne.
   C'était un escalier de bois simple qui menait dans un sous-sol rempli d'alcool ainsi que d'autre récipient qui avait un contenu moins... légal.
   _Faux danger, cet entrepôt est vide, on passe au suivant.
   Il fallut une heure de plus pour trouver le vrai passage, dans un entrepôt à trente mètre du spatioport.
   _Bon, la fête va commencer.
   Les spaces marines descendirent l'échelle qui menait dans les égouts de la ville, il y régnait une odeur insupportable.
   Les astartes avancèrent traversait les égouts, avec le peu de place à leurs dispositions, ils ne pouvait avancer que un pas un. Ils atteignirent enfin une première salle, qui se divisait en six couloirs.
   _Bon, on se divise, cinq hommes par chemin, contact radio permanent, n'engager pas le combat avec l'ennemi seul.
   Les astartes étaient tous armés pour le corps à corps sauf Marcus Tullius, qui portait un lance-flamme et Gnaeus Pompeus  qui portait un multi-fuseur juste au cas où.
   Julius avançait avec l'escouade Steel Brothers, dirigé par le sergent Publius, c'est lui qui a trouvé l'hybride, ils avançait tout en sécurisant chaque couloir, chaque pièce, il n'y avait rien, pas le moindre hybride peut-être les autres escouades auraient trouvés quelques chose, mais non.
   Ils finirent par trouvés un cul de sac, ils rebroussèrent chemin et atteignirent l'entrée, quinze astarte avait fait de même, il avait la ville de long en large et n'avait rien trouvé quand Julius, assit sur une pierre contre un mur, écoutait tous les canaux.
   _Monseigneur... Contact avec... ... Je répète, contact... Génestealer... nous... besoin de renfort... Argh... prend ça xénos............
   _Vite, à tous les hommes, direction, la dernière position de l'escouade Steel Templar.
   Les Astartes rejoignirent leurs position, les autres escouades venait de les rejoindre, l'apothicaire qui était venu avec les astartes récupéra les glandes des cinq cadavres déchiquetés, sur le sol, devant eux se trouvaient les cadavres de plusieurs génestealers et hybrides.
   Quand le sergent Valerius tira de derrière leurs positions, les génestealers étaient dérrière eux, quand un autre génestealer sorti de l'ombre, le sergent Publius le tua avant qu'il ne frappe le connétable.
   _Merci, frère-sergent.
   _Il n'y a pas de quoi, monseigneur.
   Julius se retourna visant le couloir de son fulgurant et tira une salve qui atteint un génestaler puis sorti son épée énergétique pour affronter les suivants.
   Les astartes tinrent bond, Marcus Tullius réussit à trouver une position où il peut libéré son prométhéum ardent sans atteindre ses frères qui déchiquetait les génestealers. Quand le dernier monstre fut tué, sept astartes furent tués, les griffes des génestealers arrive à transpercé les armures.
   Les glandes furent retirées puis les spaces marines continuèrent leur chemin, pour atteindre une grande salle vide, puis une autre avant d'arriver près d'une porte qui finissait en escalier menant au sol de la salle, où se trouvait une centaine d'hybride et même d'humain qui adulaient une bête monstrueuse qui ressemblait aux enfants du chaos.
   _Préparez-vous, éliminez les tous, Pompeus, détruit la seul autre porte au bout de la salle et Marcus, immole par le feu tous c'est hérétiques.
   Le moment était venu, tous les hommes étaient fin prêt.
   _Pour Dorn ! Hurla le connétable Caesar.
   _Pour Dorn reprirent les astartes, sortant de la porte et se positionnant dans l'escalier.
   Les hybrides se retournèrent surpris que nous ayons survécus aux génestealers. Le multi-fuseur fit s'écouler la porte, les hybrides traversait l'immense salle de dizaine de mètre de long en hurlant, les spaces marines ne leurs laissèrent aucun cadeau, les pistolets bolter abattaient bon nombre d'hybride et le lance-flamme de Marcus Tullius brulait beaucoup d'autre, trois astartes surveillaient l'autre porte au cas où des génestealers essayeraient de contourner les marines. Julius trancha la première créature qui atteint l'escalier, puis d'une revers coupa la tête à une deuxième, le sergent Valerius fut tué par le tir d'une carabine en pleine tête, c'était une des rares armes que possédaient les hybrides de dernière générations qui n'avait pas de griffe. Les astartes chargèrent les hybride, ne tirant même plus, les Praetorians faisait un véritable massacre chez les hybrides mais le patriarche tyrannide rentra dans la mêlée et tua un des spaces marines, Gnaeus tira sur la créature difforme, puis un autre et encore un autre qui se perdit contre le mur. Le patriarche avait été vaincu et le reste des hybrides mourraient sous les coups des frères de batailles.
   A la fin du combat, l'apothicaire récupéra les glandes des derniers morts et soigna les quelques blessés. Puis les Praetorians remontèrent à la surface.

   Épilogue :

   
   Dans les jours qui suivirent, les astartes patrouillèrent dans les tunnels et les rues mais aucun autres hybride ne fut trouvé, le reste de la première compagnie avait exploré les autres cité-ruche, le culte y était bien moins important et on ne déplora qu'une perte, le frère Angelus tué par derrière par un génestealer.
   Dans les semaines suivantes, une enquête de l'ordo sera effectuée et la planète sera jugé exempt de tout xénos.

Fin

Désolé pour les fautes d'orthographe.
« Modifié: 26 Avril 2010 à 20:14:28 par letargie »
IP archivée

Atorgael

  • Administrateur
  • Plume de Maître
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3617
  • Administrateur
    • Le Sanctum
Re : Culte génestealer
« Réponse #1 le: 27 Avril 2010 à 17:19:50 »

Faut pas être désolé pour les faute d'orthographe, faut les corriger. Et il y en a un paquet !

Il y a du travail aussi bien au niveau de la forme que du fond.

Essaye de ne pas présenter tes personnages comme des super-héros, c'est maladroit et ça ne convient pas.
De même, les politesses entre soldats en plein milieu d'un combat ça le fait carrément pas.

Bref, c'est un texte qui n'en est pas un, mais l'effort est là et il est louable.

Commence par travailler tes scènes et rendre crédible ton histoire (le cultiste qui se fait piéger en pleine ville, un rhino garé pas loin, c'est un peu gros -
3 jours pour choper un malheureux cultiste et, quoi, 1 heure pour tout cramer... difficile à avaler).

Première chose à revoir, l'orthographe. Vérifie tes pluriels et les accords des verbes, pose-toi des question sur chaque mot que tu écris. C'est fastidieux mais c'est comme ça que tu progresseras.

Mais continue, ça va finir par être bon. On a tous commencé comme ça ;)
IP archivée

letargie

  • Toute petite plume
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3
Re : Culte génestealer
« Réponse #2 le: 27 Avril 2010 à 17:41:51 »

En fait le rhino patrouillait dans la ville et il faut attendre qu'un hybride sorte de sa cachette. Enfin, je vais essayer de corriger les fautes et je vais modifier ce texte.
IP archivée
Pages: [1]   En haut